Délimitation des catégories des chemins de randonnée pédestre

 

Les chemins de randonnée pédestre sont classés selon les prescriptions de la norme suisse SN 640 829a «Signaux routiers – Signalisation du trafic lent» dans les catégories chemin de randonnée, chemin de randonnée de montagne et chemin de randonnée alpine. La norme définit pour chaque catégorie les caractéristiques du chemin et du terrain ainsi que les exigences concernant les capacités et l’équipement requis pour les usagers. Ces définitions sont considérées comme des prescriptions contraignantes pour la catégorisation des chemins de randonnée pédestre existants et nouveaux.

La signalisation sur le terrain correspond à l’inscription figurant dans le plan du réseau de chemins de randonnée pédestre. Elle est déterminée selon le tracé et les caractéristiques du terrain et en fonction des destinations de randonnée conformément au tracé des itinéraires techniques.

La classification de ses chemins de randonnée pédestre en catégories de chemin incombe au service cantonal ou à l’autorité communale responsable de la planification du réseau de chemins de randonnée pédestre.

 

 

Téléchargements:

Outil décisionnel Délimitation des catégories des chemins de randonnée pédestre

Manuel Signalisation des chemins de randonnée pédestre

Guide Signalisation des offres proches de la randonnée pédestre

Recommandation Signalisation des sentiers thématiques

 

 

 

 

On distingue les catégories de chemin de randonnée suivantes:


Les chemins de randonnée pédestre sont accessibles au public et généralement destinés aux déplacements à pied. Ils se situent de préférence à l’écart des routes ouvertes au trafic motorisé et, si possible, ne sont revêtus ni d’enrobés bitumineux, ni de béton. Les passages raides peuvent être franchis en empruntant des marches, et les endroits présentant un risque de chute sont sécurisés par des barrières. Le passage des cours d’eau se fait à l’aide de passerelles ou de ponts. Les chemins de randonnée pédestre ne posent aucune difficulté particulière aux usagers. La signalisation des chemins de randonnée pédestre est de couleur jaune.


Les chemins de randonnée de montagne comprennent parfois des tronçons difficilement praticables. En majorité escarpés et étroits, ils sont en partie exposés. Les passages particulièrement difficiles sont sécurisés par des cordes ou des chaînes. À certains endroits, les ruisseaux doivent être traversés en franchissant un gué. Les usagers doivent avoir le pied sûr, ne pas avoir le vertige, être en bonne condition physique et connaître les dangers de la montagne (chutes de pierres, risque de chute et de glissade, changements brusques de la météo). Des chaussures solides munies de semelles antidérapantes, un équipement vestimentaire adapté à la météo et une carte topographique sont requis. Les panneaux de direction sont de couleur jaune, avec des pointes de couleur blanc-rouge-blanc; les confirmations et les marquages sont de couleur blanc-rouge-blanc.


Les chemins de randonnée alpine sont des chemins de randonnée de montagne exigeants. Ils mènent en partie à travers des terrains dépourvus de sentier, des névés et des glaciers, des pierriers, des éboulis ou des falaises dotées de courts passages d’escalade. L’existence d’aménagements n’est pas garantie. Le cas échéant, ces derniers se limitent à la sécurisation des endroits particulièrement exposés présentant un risque de chute. Les usagers doivent avoir le pied sûr, ne pas avoir le vertige, être en excellente condition physique, maîtriser l’utilisation d’une corde et d’un piolet. Ils doivent également être en mesure de franchir des passages d’escalade à l’aide des mains et avoir connaissance des dangers de la montagne. En plus de l’équipement requis pour les chemins de randonnée de montagne, un altimètre, une boussole, une corde et un piolet pour les traversées de glaciers sont de rigueur. Les panneaux indicateurs sont de couleur bleue avec des pointes de couleur blanc-bleu-blanc. Les confirmations et les marquages sont de couleur blanc-bleu-blanc. Le panneau d’information au début du chemin de randonnée alpine indique les exigences particulières requises.

 

Outre les trois catégories principales, on distingue encore les offres proches de la randonnée pédestre, destinées à la détente de proximité en dehors des agglomérations, ainsi que les chemins de randonnée hivernale et les itinéraires de raquettes à neige:
 


Inspection technique des catégories de chemins de randonnée pédestre sur le terrain

Les responsables des chemins de randonnée pédestre peuvent normalement partir du principe que les catégories de chemin inscrites dans le plan des chemins de randonnée pédestre correspondent au niveau réel d’exigence demandé aux randonneurs. Une vérification sur site n’est nécessaire que si un événement concret justifiant un contrôle de l’exactitude de l’inscription dans le plan est survenu.

Les documents suivants sont disponibles pour le processus d’inspection technique:

 

 

personne de contact

Pietro Cattaneo
Tel. 031 370 10 31

 

 

retour aux publications