Chemins de randonnée et voies de communication historiques de la suisse IVS

 

La loi sur les chemins pour piétons et les chemins de randonnée pédestre (LCPR) prévoit d’inclure dans la mesure du possible des tronçons de chemins historiques dans les réseaux de chemins de randonnée pédestre (art. 3, al. 2). Les tronçons de chemins historiques avec des éléments visibles (substance) conformément à l’inventaire fédéral des voies de communication historiques (IVS) proposent des structures et des ouvrages variés susceptibles de rendre un réseau de chemins de randonnée encore plus attractif.

 

L’ordonnance concernant l’inventaire fédéral des voies de communication historiques de la Suisse (OIVS) précise que dans le cas des objets classés dans la catégorie «tracé historique avec beaucoup de substance», l’ensemble de la substance doit être conservée intacte, et que dans le cas des objets classés dans la catégorie «tracé historique avec substance», les éléments essentiels de la substance doivent être conservés intacts (art. 6 OIVS).

 

 

Téléchargements et liens

Guide de recommandations techniques La conservation des voies de communication historiques

Aides financières destinées à la conservation des voies de communication historiques

Inventaire fédéral des voies de communication historiques de la Suisse IVS

RS 451.13 Ordonnance concernant l’inventaire fédéral des voies de communication historiques de la Suisse (OIVS)

 

 

 

8000 km de tracés IVS «avec substance» ou «avec beaucoup de substance» jalonnent des chemins de randonnée avec revêtement naturel dans toutes les régions de Suisse. À cela s’ajoutent 13’000 km de tracés IVS en dehors des chemins de randonnée pédestre, mais offrant une possibilité de remaniement attrayante en cas d’intégration au réseau de chemins de randonnée pédestre.

 

 

Dans le cadre du projet "Synergies entre la randonnée pédestre (LCPR) et les voies de communication historiques (VIVS)" de Suisse Rando et de l'OFROU, une enquête a été menée en 2018/19 auprès des services cantonaux IVS et de la randonnée pédestre, et des associations cantonales de tourisme pédestre sur l'exécution de l'IVS dans les cantons. La possibilité d'utiliser les contrôles réguliers des chemins de randonnée pédestre pour recenser en même temps l'état des chemins historiques sur le réseau de chemins de randonnée pédestre a été considérée comme une mesure potentielle de conservation de la substance des chemins historiques. L'objectif de cette synergie est de maintenir à jour les connaissances sur l'état des voies de communication historiques et d'éviter les dommages (consécutifs) aux objets IVS dus à un manque d'entretien ou à un entretien inadéquat. De cette manière, les moyens financiers destinés à l'entretien ou à la remise en état peuvent être utilisés de manière ciblée et efficace. Un projet pilote en 2020/21 a confirmé la faisabilité de cette mesure.

 

Anciens chemins remis à neuf – article dans le magazine RANDONNER.CH

 

personnes de contact

Ulrike Marx
Tel. 031 370 10 33

 

 

retour aux projets